2008 : RD7 propositions des associations

19 novembre 2008

RD 7 : l’option d’aménagement avec mini-giratoires imbattable en termes de sécurité

minigiratoire
minigiratoire

Pour l’aménagement des quatre kilomètres de berges de Seine entre Sèvres et Issy-les-Moulineaux, rappelons que trois options figurent à la concertation, même si le Conseil général a lors des réunions publiques refusé toute position autre que l’acceptation aveugle de la construction d’une quatre voies. Ces options improprement baptisées « variantes » désignent des choix radicalement différents :

  • la « variante » 1 est la construction d’une deux fois deux voies (quatre voies), plus pistes cyclables, plus cinquième voie routière sur plusieurs tronçons (soit une voirie couvrant au total 14 hectares sur les 20 du projet, deux fois plus que ce qu’annonce le Conseil général).
  • les « variantes » 2 et 3  désignent des solutions à deux voies routières plus bandes cyclables, soit avec des feux, soit ponctuée de mini-giratoires. La variante 2 constitue en réalité une quatre voies sur une partie du tronçon, avant les feux ; la variante 3 repose sur la fluidité apportée par l’aménagement spécifique que constituent les mini-giratoires.

Le Conseil général a bien voulu mettre en place au carrefour Vaugirard, sur la base d’une étude demandée par Arc de Seine à l’équipe Collin-Le Gal, l’un de ces mini-giratoires (photo ci-dessus), mais semble bloqué à ce stade par une méconnaissance de cet aménagement : l’ayant pour sa part « expérimenté », il pense toujours qu’il s’agit d’un aménagement « expérimental », alors que de grandes villes françaises les utilisent maintenant couramment. Particulièrement pour leurs performances en termes de sécurité les mini-giratoires permettent en effet des baisses drastiques de l’accidentologie.