2009-12-08 Lettre au Maire

Boulogne Billancourt, le 8 décembre 2009,

Monsieur le Député Maire Pierre-Christophe BAGUET Mairie de Boulogne Billancourt 26, avenue André Morizet 92100 Boulogne Billancourt

Objet : Projet Jean Nouvel Ile Seguin

Monsieur le Député Maire,

La réunion de coordination du 17 novembre dernier, pour l’aménagement de l’île SEGUIN, nous amène à vous formuler les observations qui suivent :

Au cours de votre campagne électorale pour les élections municipales, vous nous avez fait part de votre décision d’abandonner le projet existant en nous exposant vos propositions soit :

  • Suppression du mur enveloppe
  • Plus de verdure
  • Réduction de 65.000 m² de la surface bâtie
  • Laisser libre la vue sur MEUDON

Ces propositions étaient concrétisées par un croquis faisant apparaître de larges zones de verdure permettant la vue sur les collines de MEUDON.

Cet aménagement était tout à fait conforme à ce que réclamaient les associations.

Depuis vous avez désigné le cabinet d’Architectes JEAN NOUVEL chargé de coordonner l’opération et d’établir le plan masse directeur.

Ce cabinet nous a présenté ses orientations soit : une zone de verdure au centre de l’île sans aucune communication avec la SEINE et entourée d’immeubles en bande séparées de temps en temps par des espaces relativement réduits eu égard à la surface de l’île.

Notre surprise a été grande en constatant que ce projet était pire que celui que vous avez rejeté qui, lui, possédait au moins une liaison avec le fleuve.

Si on supprime le mur enveloppe, qui offrait des vues dégagées, ce n’est pas pour le remplacer par un mur d’immeubles !

En résumé ce parti ne respecte pas vos propositions ce qui n’est pas acceptable. Ce qui est envisagé est pire que le projet rejeté. La vue sur MEUDON sera définitivement perdue, on ne pourra l’apercevoir qu’entre les immeubles soit l’équivalent d’un trou de serrure.

À partir du moment ou le choix d’une réhabilitation n’a pas été fait, pourquoi vouloir adopter un parti qui rappelle l’usine que tout le monde trouvait laide, avec ses bâtiments construits au fur et à mesure des besoins ?

Il faut, au contraire, abandonner tout rappel, à l’exception d’un lieu de mémoire et envisager un parti original comme par exemple des constructions implantées perpendiculairement à la Seine laissant la vue sur Meudon ou bien des immeubles en hauteur, éloignés les un des autres, donc moins nombreux et réservant ainsi de larges zones de verdure.

La proposition qui nous est faite, avec son espace vert central, est celle que ferait un néophyte en urbanisme et en architecture et non celle d’un cabinet d’Architecte fortement médiatisé !

Pendant cette réunion, nous avons eu droit à un cour de botanique aussi fastidieux qu’inutile. Le jardin provisoire au milieu des chantiers est parfaitement déplacé et entraînera une dépense non négligeable qui augmentera une fiscalité déjà en forte augmentation.

En conclusion, nous vous demandons, Monsieur le DÉPUTÉ MAIRE, de respecter vos promesses électorales et de ne pas nous proposer un projet pire que celui que vous avez repoussé et qui ne correspond pas au lieu de vie attendu par la population.

Veuillez agréer, Monsieur le Député Maire, l’expression de nos sentiments distingués.

Le Président           A.H. Chombart de Lauwe