Quai Stalingrad

Quai Stalingrad, mêmes problèmes que quai du Point du Jour. Le haut de la berge est accessible mais sale. La promenade pédestre au bord de la Seine se complique. La présence de voitures garées sur le trottoir n’arrange rien. Il est presque impossible de demeurer au bord du fleuve.

Autre problème, pour les cyclistes. Vers le 16 quai Stalingrad un panneau leur interdisant l’accès au souterrain est dissimulé par les plantes. On découvre trop tard, pour faire demi-tour. Encore un risque d’accident sur cette passante route départementale D1.

Etat des trottoirs déplorable
Etat des trottoirs déplorable

Continuer la lecture de Quai Stalingrad

Quai du Point du Jour

Le long du quai du Point du Jour,  le haut de la berge, accueille des déchets, les barres de fonte coudées supposées empêcher les voitures d’accéder sur le trottoir sont tordues ou couchées. Sous la pluie, le revêtement de terre est boueux… glissant et salissant.

 20150114_103016a  20150114_103006a

2008 Quai Le Gallo lettre au CG 92

Sur le quai Le Gallo, « L’Escargot qui flotte », association des occupants des bateaux-logements, AEBB et la ville de Boulogne-Billancourt demandent au Conseil Général des Hauts de Seine de revoir sa copie.

AEBB suit le dossier du Schéma d’Aménagement et de Gestion Durable de la Seine et de ses Berges depuis 2003 et a construit une position commune avec « L’Escargot qui flotte ». Après une visite sur le quai le 19 février 2007, « L’Escargot qui flotte » et AEBB ont obtenu de Madame Dorothée Pineau, maire adjoint de Boulogne Billancourt en charge de l’Urbanisme, des Grands Projets, de l’Environnement et des Espaces verts, conseillère régionale, un soutien efficace dans les réunions avec le Conseil Général. Cependant, le plan décidé par le Conseil Général 92 pour la première tranche de travaux ne respecte pas l’intérêt commun des habitants des bateaux et des usagers promeneurs. Voici le courrier envoyé le 9 Mars 2007 par « L’Escargot qui flotte », en plein accord avec AEBB, à Madame Dorothée Pineau, accompagné d’un plan d’ensemble annoté du quai : Continuer la lecture de 2008 Quai Le Gallo lettre au CG 92

Sauver les serres d’Auteuil : espoir?

photo : Le tennis perso.sfr
photo : Le tennis perso.sfr

Le Ministère de l’Ecologie a publié le 16/02/2015, un rapport d’expert confirmant la « faisabilité  » du  projet suggéré par les associations (qui souhaitent préserver le site unique de biodiversité que constituent les Serres d’Auteuil). Il s’agit de couvrir une partie de la bretelle de raccordement du périphérique à l’autoroute A13… Mieux, le rapport conclut « Aucun obstacle juridique ne s’oppose à la réalisation du projet alternatif ». Merci Madame la Ministre…enfin! (Vous avez habité à côté). Continuer la lecture de Sauver les serres d’Auteuil : espoir?

Ile Seguin : chronologie

La dernière 4L est sortie de l’usine Renault de Billancourt en 1992. Et depuis, l’Ile est « aux arrêts ». Petit rappel des événements :
175000 m² : projet 2004 à 2008.
Les derniers développements s’inscrivent dans la chronologie qui commence en 2004. Dans leur rôle, les Associations d’Environnement ont travaillé à diminuer la densité initialement prévue d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU) ambitieux financièrement à 200000m². Après concertations avec le Maire Jean Pierre Fourcade et son adjointe à l’urbanisme Dorothée Pineau, un accord général est trouvé sur un PLU qui prévoit 175000m² construits sur l’Ile Seguin autour de 2 pôles Culture et enseignement universitaire et ingénierie pharmaceutique et haute technologie. Sur cette base, 5 permis de construire sont attribués, purgés de tous recours, (sauf celui d’un hôtel Intercontinental  ***** en bord de Seine, dont le recours est porté par M. Labrunhye,  candidat sur la liste de Pierre Christophe Baguet, aux élections municipales contre Jean Pierre Fourcade).

Continuer la lecture de Ile Seguin : chronologie

ESPACES nettoie les berges de la Seine

 

 

 

Berge de la Seine (pont d'Issy)
Berge de la Seine (pont d’Issy)

ESPACES  est une association d’aide à l’insertion comptant environ 500 adhérents dont des associations et collectivités. De plus, elle est composée d’une cinquantaine de salariés permanents et d’une centaine d’ouvriers. ESPACES à plusieurs buts : tout d’abord l’entretien qui consiste par exemple à retirer les déchets le long des berges de la Seine, mais aussi l’aménagement et la rénovation. L’association a converti la nécessité de respecter l’environnement en support de création d’emplois. Un jeune membre de AEBB,  est allé travailler avec les ouvriers d’ESPACES. Ces ouvriers ne sont pas employés définitivement, ils sont en formation de travail paysager et jardinier. Ils utilisent toutes sortes d’outils et de machine dont ils apprennent le maniement. Continuer la lecture de ESPACES nettoie les berges de la Seine