Archives pour la catégorie Paris Ouest: GPSO/T3

Tour d’horizon des enjeux parisiens et d’agglomération

Notre ville ne se résume pas à ses frontières. Notre cadre de vie est évidemment influencé par les aménagements de la ville de Paris ainsi que des villes voisines, réunies dans notre communauté d’agglomération commune, GPSO.

Voici un tour d’horizon des « dossiers chauds »:

Sauver les serres d’Auteuil :

Nous sommes intervenus dans tous les lieux de concertations, de pétitions.
Nous avons alerté sur tous les risques
Nous avons fait toutes les suggestions alternatives…
Nous sommes allés en nombre expliquer nos préventions dans toutes les enquêtes publiques… EN VAIN, jusqu’à ce jour de février où le ministère de l’environnement publie une étude qui montre que le projet alternatif des associations est viable : ESPOIR!
La ministre a habité tout près…
Ce sujet est vraiment une énigme : comment massacrer un patrimoine aussi riche pour quelques jours de tennis par an ? Continuer la lecture de Tour d’horizon des enjeux parisiens et d’agglomération

2010 : pas d’autoroute en bord de Seine

AH Chombart de Lauwe
Anne Henri Chombart de lauwe

Aménagement des bords de Seine, rive gauche (Route et berges) Avis d’Actions Environnement Boulogne Billancourt (AEBB), ayant reçu l’agrément au titre d’association de protection de l’environnement au sens de l’article L. 141-1 du Code de l’Environnement, pour les communes de : Boulogne-Billancourt, Issy les Moulineaux, Meudon, Sèvres et Saint-Cloud 1er février 2010

AEBB s’oppose à un aménagement des berges de Seine en réseau routier de 2X2 voies.

Les aménagements proposés ont fait l’objet d’une concertation pour laquelle 93 % des avis étaient opposés à la création d’une 4 voies. Les résultats de cette concertation ont été ignorés par le département. Continuer la lecture de 2010 : pas d’autoroute en bord de Seine

2008 : RD7 propositions des associations

19 novembre 2008

RD 7 : l’option d’aménagement avec mini-giratoires imbattable en termes de sécurité

minigiratoire
minigiratoire

Pour l’aménagement des quatre kilomètres de berges de Seine entre Sèvres et Issy-les-Moulineaux, rappelons que trois options figurent à la concertation, même si le Conseil général a lors des réunions publiques refusé toute position autre que l’acceptation aveugle de la construction d’une quatre voies. Ces options improprement baptisées « variantes » désignent des choix radicalement différents :

  • la « variante » 1 est la construction d’une deux fois deux voies (quatre voies), plus pistes cyclables, plus cinquième voie routière sur plusieurs tronçons (soit une voirie couvrant au total 14 hectares sur les 20 du projet, deux fois plus que ce qu’annonce le Conseil général).
  • les « variantes » 2 et 3  désignent des solutions à deux voies routières plus bandes cyclables, soit avec des feux, soit ponctuée de mini-giratoires. La variante 2 constitue en réalité une quatre voies sur une partie du tronçon, avant les feux ; la variante 3 repose sur la fluidité apportée par l’aménagement spécifique que constituent les mini-giratoires.

Continuer la lecture de 2008 : RD7 propositions des associations

2013 : La RD7 condamnée à 2X4 voies

Communiqué du collectif du Val de Seine

Sèvres, Meudon, Issy les Moulineaux, Boulogne Billancourt

Le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise a livré ses jugements fin mars 2013 :

pour lui, Vallée Rive Gauche est une opération irréprochable du Conseil général des Hauts de Seine. Il a débouté la dizaine d’associations, le conseil syndical et la trentaine de particuliers qui affirment le contraire et qui demandent l’annulation des décisions préfectorales préalables à la réalisation du projet.

Depuis 12 ans notre collectif dénonce l’état d’abandon des berges de Seine, l’excès automobile et la pollution qui en résulte. Depuis 5 ans le Conseil général fait avancer sa troisième tentative de généralisation des 4 voies et de déshumanisation des berges, en conflit avec des citoyens déterminés à rendre aux habitants cette boucle de Seine en épingle à la porte de Paris. Continuer la lecture de 2013 : La RD7 condamnée à 2X4 voies