City light

Après 4 ans de travaux, les tours du Pont de Sèvres deviennent Citylight.

Dominique Perraule
Dominique Perrault

Dominique Perrault présentait les idées directrices qui l’ont guidé dans la réhabilitation de cette porte de Boulogne et même de Paris.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, c’est encore le tandem BNP Paribas et Dominique Perrault qui réhabiliteront partiellement le 57 métal sous le nom de Square com en conservant quelques sheds de l’immeuble créé par Claude Vasconi en 1980.

On note, dans ces deux opérations le souci des droits patrimoniaux des ayant-droits des créateurs initiaux, Madame Roux Dorlut avait tenu à honorer le nouveau visage des tours nées de l’imagination de son mari, et la famille de Claude Vasconi agrée le projet de Dominique Perrault.

Une réflexion sur “ City light ”

  1. Où l’on voit qu’un authentique projet immobilier, un projet qui rencontre le marché, avec un architecte qui écoute (au lieu d’un architecte que l’on doit écouter….), finit par un immobilier réussi avec des occupants.

    Rappelez-moi, ces tours City-Light ne seraient-elles pas très proches de l’ile Seguin?
    Sauf erreur, il me semble que le 57 métal/SquareCom aussi?
    Deux grosses opérations immobilières qui connaissent le succès face au fiasco Seguin?
    Ce ne serait donc pas un problème lié au quartier?

Les commentaires sont fermés.