Notre Dame des Landes : Fallait du courage!

Décision diversement appréciée, c’était une décision qui demandait du courage. Le pire aurait été de ne rien décider…

Ce courage a fait défaut à tous les acteurs précédents.  Y compris ceux qui ont cherché à se cacher derrière un référendum biaisé… Et n’en ont pas suivi les conclusions..; Aveux de mauvaise foi.

Depuis 50 ans,  le climat a changé, l’environnement, les transports (TGV etc…) aussi, le grignotage des zones humides et des terres cultivables s’est intensifié à un rythme alarmant.  Puisque rien ne s’est passé en 50 ans, modifier une décision vide, devenue obsolète c’était en plus : LA RAISON.

Il faut devenir avare d’imperméabilisation des sols…

Il n’en reste pas moins que la solution de substitution devra être suivie et adaptée à l’usage… notamment sur le plan acoustique.