Les arbres en ville

A la fin 2016, Boulogne comptait 10261 arbres dont 56 classés remarquables. ce décompte comprend les arbres d’alignement les arbres des jardins publics et ceux des domaines privés. Depuis, sur les quais de Seine, pour les travaux de la gare du métro express, face à la Seine musicale, nombreux magnifiques platanes ont encore été abattus. (Total des arbres de GPSO = 27088)… Courage! Plantez!)

L’arbre arme majeure contre les effets du réchauffement climatique : stockant le CO2, relâchant dans l’atmosphère l’humidité et la fraîcheur qu’il pompe dans le sous-sol, ombrageant l’espace. La persistance des arbres dans nos villes est essentielle. Et, pour nous, Boulonnais, dans la cuvette de la Seine, nous avons besoin de plus d’arbres chez nous, et nous avons besoin impérieusement des arbres des forêts de nos voisins :Clamart, Meudon, Chaville, Fausse Repose, St Cloud… Ces forêts péri-urbaines qui sont grignotées par l’urbanisation nous sont absolument nécessaires, ainsi qu’aux millions d’habitants du Grand  Paris.

Arbres de Francis Hallé

Un très beau livre de Francis Hallé exhorte les élus et les énarques au BON USAGE DES ARBRES… En voici les 10 commandements :

Respect : Les arbres sont des êtres aussi vivants que vous ou moi. Mieux, ils sont nos protecteurs. Accordez-leur le respect dû aux êtres vivants et ne les traitez jamais par le mépris comme s’ils étaient du mobilier urbain. (Ce fut le cas pour les arbres des Champs Elysées qui furent stockés dans de grands containers avant d’être replantés après les travaux des parkings. On regrette que le même dispositif n’ait pas pas été mis en place pour la gare du métro express).

Anticipation : Avant de planifier un édifice ou un quartier neuf, faites  placer d’abord les espaces verts et les lignes d’arbres : le bâti viendra seulement par la suite.

Compétence : Sachez vous entourer des meilleures pour le choix des essences, la plantation, les tailles de formation, l’élagage du bois mort et les diagnostiques de sécurité.

Prévoyance : Prévoyez pour chaque arbre planté : un volume suffisant pour sa couronne et ses racines quand il sera adulte : cela rend les tailles inutiles. N’oubliez jamais qu’un arbre non taillé n’est pas dangereux.

Modestie : Ne plantez jamais de gros sujets destinés à faire impression : c’est à la fois perte de temps et gaspillage financier. La frime et les arbres ne vont pas ensemble.

Honnêteté : Ne croyez pas, ne tentez pas de faire croire que 10 jeunes arbres vont remplacer un grand et vieil arbre abattu : c’est une contrevérité sociale, écologique et financière.

Non-Violence : Ne taillez ni les branches ni les racines d’un arbres sauf obligation absolue. Cela n’est pas esthétique et rend l’arbre dangereux.

Civisme : Soyez intraitables avec les comportements laxistes et inciviques vis-à-vis des arbres en ville. Chocs, mutilations etc… Ils supportent très mal toute forme d’agression.

Protection : Abattre les arbres le long des axes routiers n’est en aucun cas une réponse adaptée aux problèmes de sécurité routière.

Gratitude : Aimer les arbres, c’est aussi une façon d’aimer l’homme. Aimez vos arbres et vos citoyens vous en témoigneront de la gratitude.

Hélas, la vie active et économique décide autrement : Il semble souvent plus économique d’abattre les arbres d’alignement sur une avenue quand on la refait, et le bitume gagne sur le vert. On replante des baliveaux… et des places de stationnement.

Baraton Arbres
Baraton : Haine des arbres

Lire aussi « La haine de l’arbre n’est pas une fatalité » d’Alain Baraton.