-à la une,  1-Dossier en cours,  Ile Seguin

Ile Seguin : 14 ans de projets

La consultation du public est close depuis le 19 février. Elle a recueilli 752 contributions dont plus de 70% contestataires. Les principales revendications sont le besoin d’espaces verts, et de liberté ressenti par les Boulonnais, des suggestions d’équipements sportifs plutôt que des bureaux. Depuis 2008, tout le quartier des usines Renault (33 ha) est devenu habité et s’est équipé de nombreux bureaux. Ces nouveaux Boulonnais ont « besoin d’air ». D’autres redoutent la densification de tout le territoire de Boulogne à la suite de la construction de cet important complexe de bureaux car le préfet oblige le maire à s’engager à construire ou faire construire de très nombreux logements dont 6000 sociaux dans la ville en échange de l’autorisation d’ajouter 120000 m² de bureaux sur l’Ile.

Pour les avis positifs, il y a principalement l’effet de « soulagement » car cette histoire traine depuis 2008 et est passée par des sommets de densité tellement considérable que les anciens Boulonnais trouvent ce projet acceptable. Il y en a aussi qui ont trouvé les vues et la maquette jolies.

La synthèse de cette consultation n’est pas encore rendue et les conclusions se font attendre. Y-a-t-il place pour des améliorations à ces permis de construire? C’est ce que nous allons voir sous peu.

Voyez le projet sur lequel notre maire a été élu en 2008, et voyez ce qu’il nous a présenté depuis 14 ans.

AEBB et plusieurs associations d’environnement ont combattu pendant 9 ans en justice pour éviter aux Boulonnais et aux villes voisines les élucubrations de Jean Nouvel (attention, sur les images, les constructions sont cristallines, mais il s’agissait de béton pur et dur). Après 2 ans de médiation entre la ville et ces associations, certaines d’entre elles, dont AEBB, ont pensé éviter le pire en signant le compromis qui a mené au projet de Bouygues en décembre 2018.

D’où venons-nous, qu’avons-nous évité? : Cet historique est destiné à vous montrer d’où nous venons, par quels cauchemars nous sommes passés et où les avis portés sur cette consultation publique voudraient nous ramener : Au programme électoral de 2008 du candidat maire Pierre Christophe Baguet d’une ile verte et d’un grand jardin. En lisant les avis relevés sur la Consultation du publique qui expire le 19 février, on voit que les participants à cette consultation sont encore extrêmement nombreux à voter pour le programme du maire en 2008.

Le projet BOUYGUES est conforme à l’OAP issue du compromis que nous avons signé. Des améliorations peuvent-elle y être apportées? A vous, sur la consultation, de les suggérer.

Plus de bureaux oblige à plus de logements. Notons un fait nouveau que nous ne connaissions pas en 2018 : l’exigence du préfet qui veut ré-équilibrer l’augmentation de 113000 m² de bureaux sur l’Ile Seguin par une considérable augmentation de constructions de logements sur le territoire « continental » de la ville. Or Boulogne et ses 122000 habitants sont déjà confinés, encerclés par les frontières naturelles de la Seine et du Bois et les stades des portes de Paris. Elle souffre d’une grande carence en espaces verts, la circulation y est très malaisée et aucun plan de mobilité ne donne actuellement satisfaction, elle manque déjà d’équipements sportifs. La ville continue d’être traversée par un transit vers Paris, ville qui se ferme à la circulation, et donc Boulogne sert de parking aux banlieusards qui viennent y prendre le métro…

Dans un protocole signé avec le préfet des Hauts de Seine, le maire a engagé son mandat et peut-être les suivant dans une importante densification de notre ville qui est déjà pleine comme un œuf. Devons-nous espérer qu’il ne respectera pas sa parole vis à vis de la loi et de l’Etat? Est-ce que ce serait compatible avec l’estime que l’on doit à nos élus?

2 commentaires

  • François Thellier

    Un grand merci à des associations de défense de l’environnement comme AEBB qui alertent sur les projets anti-écologiques et qui défendent une vision arborée de nos villes soumises de plus en plus souvent aux canicules liées au réchauffement climatique. Sut l’île Seguin, le combat mené a commencé à porter ses fruits, mais il est très loin d’être achevé. Ces associations pionnières ont ouvert le chemin, on leur doit beaucoup, à d’autres de le poursuivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *